Portrait de Anthony Amar

De Anthony Amar le dimanche 18 septembre 2022

Vivre de sa musique : créer votre site internet

Créer un site internet est une étape importante pour dégager des revenus en tant que musicien-ne. Studiomatic vous donne quelques pistes.

communication
music business
Partager cet article :

Dans notre série “comment augmenter mes revenus de musiciens”, Studiomatic vous propose aujourd’hui de vous pencher sur la question du site internet. Balayons de suite la question du bien fondé : oui, votre groupe ou votre carrière mérite un site internet. Véritable vitrine, il est absolument indispensable à votre image mais - au-delà de cet aspect pratique - nous avons vu ensemble que vous pouviez en profiter pour proposer votre merch, mettre en avant des contenus que vous pouviez réutiliser dans vos campagnes de crowdfunding ou encore proposer des produits téléchargeables pour vos élèves et leur cercle.

Musicien-ne : faites votre site internet !

En 2022, il n’aura jamais été aussi simple de créer et mettre en ligne votre propre site internet. Entre les solutions no-codes, les outils associés qui permettent de créer des sites ou des applis sans aucune connaissance en code pullulent sur la toile.

La très grande majorité des musicien·nes utilisent les sites internet comme de vulgaires vitrines, montrant juste quelques photos, des vidéos, un agenda vide et un simple formulaire de contact. C’est dommage, vraiment. Parce que, on insiste, un site internet c’est bien plus que cela.

Site internet pour musicien / musicienne : quelle technologie choisir ?

Nous vous conseillons de commencer avec la solution la plus simple pour vous.

En effet, un site internet se construit au fur et à mesure que vous progressez dans votre carrière. Si vous vous apprêtez à sauter le pas et à imaginer votre projet comme un fourre-tout - un énième site vitrine, auquel s’ajoute la fonctionnalité e-commerce, blog et que vous restez ouvert à d’autres trucs, c’est probablement le meilleur moyen de ne rien en faire du tout.

exemple-site-internet-musicien-andrew-huang-squarespace

Le choix du CMS (Content Management System)

Selon votre degré d’aisance sur le web et de temps que vous pouvez allouer à la création et à la gestion de votre contenu, il existe pléthore de solutions pour vous.

Le choix du template (modèle de page)

Une fois que vous aviez bien comparé les prix, les fonctionnalités et que vous êtes sûr-e de votre choix : trouvez un (très) beau template dont vous ne vous lassez pas et avec lequel vous vous voyez bien évoluer (par exemple, si vous vous orientez vers WordPress, vérifiez que le template est compatible avec WooCommerce pour la vente de produits). Malheureusement, il faut souvent acheter un template pour disposer d’un beau site.

Comprenons par là que la plupart des thèmes gratuits sous-entendent que vous maîtrisez un tant soit peu le CSS pour personnaliser votre site.

exemple-site-musicien-chris-strapleton-wordpress

Le choix du nom de domaine

Le nom de domaine, c’est l’adresse de votre site. Par exemple, notre nom de domaine est studiomatic (d’accord) .co (et non “.com” ou “.bzh” - qui existe vraiment).

Lorsque vous achetez un nom de domaine, la terminaison de celui-ci vous est aussi proposée. Certaines (le .com par exemple) sont plus chères que d’autres (le .net).

Par exemple, si vous tournez dans une seule ville, vous pouvez très bien intégrer le nom de votre ville au nom de domaine de votre site. Vous pouvez aussi ajouter des mots-clés directement dans votre nom de domaine ou ajouter le très fameux “band” après le nom de votre groupe. Faites en sorte que l’url (par exemple “le-site-de-mon-groupe.bzh”) soit bien lisible pour les robots comme pour votre public (eh oui, à terme, l’adresse de votre site pourrait bien se retrouver sur des prints).

Il existe une multitude d’endroits où acheter votre nom de domaine (Gandi, Google Domains, NameCheap et j’en passe).

L’hébergement

Là encore, vous pensez bien, vous avez l’embarras du choix (1&1, PlanetHoster, O2Switch, OVH) ! D’ailleurs, selon la technologie que vous avez choisie, la plupart des sites cités proposent l’hébergement et l’achat du nom de domaine directement depuis chez eux.

Par exemple, en ouvrant un site chez WebFlow, vous pouvez acheter votre nom de domaine et vous faire héberger chez eux. Tous les prestataires proposent globalement les mêmes services. Assurez-vous simplement que, selon le temps et les connaissances dont vous disposez, vous puissiez bénéficier de toute l’assistance nécessaire.

Le contenu

Bon, idéalement vous y avez déjà bien réfléchi et vous savez ce que vous voulez dire et proposer sur votre site. Avant même que d’acheter votre nom de domaine et de vous pencher sur la technologie adoptée, vous avez normalement créé l’arborescence de votre site, quel bouton renvoi où, pour dire quoi ?

Il existe pléthores de tutos sur internet sur lesquels vous pouvez vous appuyer pour créer votre site internet. Ça peut paraître dur, mais on peut vous certifier que c’est complètement à votre portée. Il faut juste garder en tête que c’est un apprentissage qui prend du temps et qu’un site internet ne se construit pas en une journée (ni en une semaine, ni même en un mois si c’est le premier). N’abandonnez pas, quitte à faire des petites pauses dans la construction de votre projet : le jeu en vaut la chandelle !

exemple-site-vente-merchandising-florence-and-the-machine

Proposer la vente de merch et de goodies sur mon site internet

On l’a vu : la vente de merch’ a toujours été et restera le nerf de la guerre pour dégager du profit en tant que musicien. Mais comment profiter de son site internet pour proposer vos marchandises à votre public ?

Lorsque vous avez choisi votre CMS, vous vous êtes assuré-e que vous pouviez y greffer une fonctionnalité de vente en ligne. Avec des outils comme Shopify ou le combo gagnant Wordpress + WooCommerce, vous pouvez largement créer une bonne boutique en ligne.

Parfait pour vendre votre merchandising physique (vêtements, goodies) et dématérialisés (samples, eBooks…), votre musique, vos places de concert et - pourquoi pas - des contenus un peu plus extravagants comme des abonnements pour votre communauté, du coaching, des cours vidéos, des masterclass ou encore des accès à des webinaires.

Comme n’importe quel site marketeux, vous allez ensuite devoir comprendre d’où vos acheteurs viennent, pourquoi ils ne restent pas forcément sur votre site et quels sont les éléments bloquant éventuellement leurs achats.

Pour ce faire, le web dispose de beaucoup, beaucoup, beaucoup d’outils.

Pour comprendre votre audience, la base reste Google Analytics - fourmillant aujourd’hui de fonctionnalités aussi riches que complexes - pour connaître leur âge, leur implantation géographique, l’heure de pointe sur votre site, leurs centres d’intérêt, leur parcours sur votre site, et bien d’autres choses.

Facebook - ou devrait-on dire Meta - dispose de son propre outil de tracking. Il s’agit du Pixel Facebook. Très simple à mettre en place, il est également hyper puissant et vous permet de suivre vos visiteurs depuis vos réseaux vers votre site. Par exemple, si vous mettez en place une boutique FB et que vous proposez vos produits sur Insta, vous serez capable de suivre le parcours de votre utilisateur depuis vos réseaux vers votre site. S’il renonce à son panier, vous pourrez tenter de comprendre pourquoi et de rectifier le tir. Mieux encore, vous pouvez utiliser ces données pour lui rappeler - tous les jours si vous le souhaitez - que “allez, vous le vouliez l’autre jour, achetez-le, allez” (c’est ce qu’on appelle le retargeting et, oui, c’est pour ça que vous es spammé de petites vidéos qui vous incitent à acheter ce fameux truc).

Bref : l’outil Facebook Ads, c’est juste un must dans le domaine. Là encore, si vous êtes complètement perdu-e et que vous n’avez absolument rien compris à ce qu’on a écrit, rassurez-vous. Il existe une foultitude de vidéos explicatives sur Youtube ; et même des études de cas très concrètes !

En dehors de la vente pure, votre site internet est également un très bon moyen de fédérer votre communauté. Généralement, ça passe par un blog. Eh oui, on ne refait pas le web : les articles à la première personne restent le moyen le plus efficace de vous adresser à votre public avec toute l’authenticité qui vous caractérise. En tant que fan, on adore lire des lignes rédigées par l’artiste qu’on suit ; en tant qu’artiste, on engage notre communauté à travers des sujets qui nous tiennent à cœur.

En savoir plus sur ses fans, c’est se donner les moyens de créer une meilleure communauté, de créer des produits et de la musique qui les intéressent vraiment, de les amener plus facilement à vos concerts. Vous l’aurez compris, c’est cyclique, vertueux et vous permettra de dégager davantage de revenus en tant que musicien-ne.

Nos autres articles pouvant vous intéresser

Quel distributeur choisir pour son podcast ?

De Anthony Amar le mardi 22 novembre 2022 dans communication, promotion et stratégie

Pas facile de s'y retrouver quand on se lance dans les podcasts. On vous explique tout pour optimiser l'hébergement et la diffusion de vos épisodes !

Comment bien utiliser les réseaux sociaux pour sa carrière musicale ?

De Anthony Amar le mercredi 02 novembre 2022 dans music business, promotion, réseaux sociaux et stratégie

Percer sur les réseaux ? Faire de votre single une chanson virale ou tout simplement tirer des revenus de votre son ? Studiomatic vous dit tout sur les réseaux.

Comment se lancer dans les tremplins musicaux ?

De Anthony Amar le mercredi 19 octobre 2022 dans stratégie, music business et communication

Comment trouver des tremplins musicaux en 2023 ? Comment bien s'y préparer et anticiper les sélections ? Studiomatic vous donne quelques conseils !

Musicien-ne : vendez votre matériel !

De Anthony Amar le mardi 11 octobre 2022 dans stratégie, music business et finance

Comment gagner de l'argent en tant que musicien ? Parmi toutes les solutions qui s'offrent à vous, découvrez pourquoi et comment vendre du matériel de musique !

Créer et vendre des samples

De Anthony Amar le dimanche 25 septembre 2022 dans stratégie et music business

Vous êtes musicien / musicienne et vous cherchez à dégager des revenus ? Pourquoi ne pas vendre vos samples ?

© Copyright 2022 Studiomatic - Tous droits réservés