Comment créer son label ?

Toutes les étapes

Pour commencer, débutons par la base. Créer son label est avant tout une responsabilité juridique et son choix est très important et dépend surtout de votre ambition. Il vous faut donc une structure.

Vous pouvez créer

une entreprise ou une simple association loi 1901

Nous vous détaillons ici la différence entre toutes les structures et comment s’y prendre selon votre choix. Votre label vous permettra de pouvoir exploiter vos enregistrements à votre propre compte et y percevoir rémunération.

N’hésitez pas non plus à vous rapprocher de l’IRMA, le centre d’information et de ressources pour les musiques actuelles. Visitez leur site internet très riche ou prenez rendez-vous avec un conseiller si vous pouvez vous déplacer à Paris, il s’agit de la meilleure structure de conseil pour tous projets musicaux professionnels.

Créer son label c’est également avoir un projet clair

Qu’il soit structuré en entreprise ou en association, il est réellement important de le penser, y fixer des objectifs, créer un business plan ou au moins une ligne directrice. Structurer son projet n’est pas uniquement dans la forme juridique, mais également en terme de vision. Plus elle sera précise, ambitieuse et à l’image de votre personnalité, plus vos chances de réussite seront fortes.

Créer son label en tant qu’association loi 1901

C’est le format idéal pour débuter, surtout si l’on n’a pas un passif d’entrepreneur. Ce statut rapide à mettre en place et simple à gérer vous mettra le pied à l’étrier pour vous lancer et ensuite créer une entreprise.

Les avantages

Grâce à ce statut vous pourrez rapidement gagner en crédibilité dans un premier temps, mais surtout commencer votre activité légalement : production, diffusion, vente après les concerts, etc. Tout acte juridique est maintenant à votre portée et autorisée. Cela vous donne donc accès à des droits et notamment une protection juridique, financière et pénale.

Les inconvénients

Il faut obligatoirement être deux au minimum pour pouvoir créer une association. De plus, l’intégralité de l’argent qui entre dans l’association ne peut être partagé entre les membres. L’argent doit uniquement servir au développement de l’association. Des cas exceptionnels de rémunération peuvent être autorisés, mais assez stricts que seul un comptable pourra définir.

Préparez-vous également à avoir quelques frais annexes comme les frais bancaires, comptabilité, etc. (environ 50€/mois).

Cela va de soit, vous devrez conclure un contrat avec les artistes en cas de production musicale.

Comment s’y prendre pour créer l’association ?

Rédigez des statuts et organisez une assemblée générale de constitution, c’est l’occasion de vous réunir avec tous les fondateurs afin fixer le cap de votre projet. Il faudra également nommer différents membres du conseil d’administration (président, trésorier, …) et d’en faire un procès-verbal d’assemblée constitutive. Une fois ces deux documents en votre possession, il vous faut déclarer l’association, et ça se passe ici 👉 https://www.service-public.fr/associations/vosdroits/F1119

Si vous souhaitez récupérer des subventions pour votre association, c’est possible mais il vous faudra demander un SIRET, et ça se passe ici 👉 https://www.service-public.fr/associations/vosdroits/F34727

Une fois la publication de la création de votre association au Journal Officiel : félicitations 😃

Créer son label en tant qu’entreprise

Lorsque votre activité de label commence à prendre de l’ampleur et que le statut d’association loi 1901 n’est plus pertinent, il vous faudra créer votre société. Votre rémunération ainsi que celle de vos signatures seront alors beaucoup plus simples et transparentes.

Créer sa société, que ce soit pour un label musical ou autre est une véritable expérience et le choix de son statut ne doit pas être pris à la légère. Auto-entrepreneur, SAS, SARL, … tant de statut qui pourront certainement vous correspondre.

Nous avons un seul conseil à vous donner à ce stade, faites-vous accompagner !

Si vous connaissez un bon avocat, dirigez-vous vers celui-ci. Sinon, des structures à prix modérés pourront vous aiguiller et vous diriger vers la bonne personne. (Captain Contrat, Legalstart, …)

Une fois votre label créé, cette entité de base et légalisant vos activités artistiques, vous ouvre également des droits dont notamment la protection et le financement par subvention.

Recevez notre newsletter chaque mois.

Nos autres articles pouvant vous intéresser