Le matériel idéal pour débuter en tant que beatmaker

Nos conseils et notre sélection

Fan de musique tu veux te mettre au beatmaking, mais tu ne sais pas par où commencer ? Il est vrai que la démocratisation du matériel professionnel permettant la création de Home Studio à bas prix par les marques donne un choix conséquent, et il n’est pas toujours simple d’y voir clair. Quoi acheter ? A quel budget ? Quel est le matos indispensable ? Quelles sont les étapes importantes ? On répond à toutes ces questions dans notre guide du matos idéal du beatmaker à posséder pour débuter !

Pour l’équipement de base, il te faudra :

  • Bureau, chaise

  • Ordinateur

  • Logiciel

  • Carte son

  • Clavier maître

  • Micro

  • Enceintes de monitoring

  • Casque

  • Connectiques

On te détaille tout ça ci-dessous 👇

Bureau

Ça peut paraître bête, mais le bureau est hyper important dans ta config’ et c’est ce que tu dois penser en premier. Tu dois trouver sa place dans la pièce choisie avant de définir son modèle. Tu ne pourras pas changer l’installation de ton studio tous les quatre matins, alors détermine l’endroit où tu t’y sentiras bien et où tu te vois y passer des journées/nuits entières.

Sur la forme du bureau, on aime bien ceux pensés spécifiquement pour le beatmaking par Output : Ils sont un peu chers (entre 599€ et 999€ pour un bureau complet), mais c’est vraiment top qualité.

En version plus économique, tu peux monter toi-même ton meuble chez Ikea, et ça fonctionne tout aussi bien ! Pour environ 350€, on a créé un super bureau de beatmaking avec 2 commodes à tiroirs, un plan de cuisine en bois et des racks de bureau Thon 👇

Studiomatic, studio de production

Et surtout, ne lésine pas sur le choix de la chaise de bureau. Tu vas y rester des longues heures, tu dois mettre ton corps dans les meilleures conditions pour créer en reposant au maximum ton dos (environ 80€).

Ordinateur

Si tu as déjà un ordinateur et qu’il n’est pas trop vieux (moins de 5 ans), c’est top, commence avec ce que t’as. Faire tourner un logiciel séquenceur ne demande pas de trop grosse spécificité technique, et peut tourner même sur de très vieilles machines. Le mieux est un ordinateur portable afin de pouvoir bouger de studio simplement avec ta musique. Si ce n’est pas le cas et que tu te déplaces peu, une tour sera tout aussi bien.

Si tu n’en as pas, ne te ruine pas sur cet achat, mais profite quand même pour prendre un ordinateur récent que tu garderas une bonne dizaine d’années. En terme de spécificité, le plus important pour faire du son c’est la RAM.

RAM

8Go nous paraît un minimum afin que la mémoire puisse supporter toutes les pistes et les échantillons en quantité, sans trop de problème.

Disque dur

Tu dois prendre obligatoirement un SSD qui a une vitesse d’écriture exceptionnelle et te permettra de gagner en rapidité d’exécution.

Windows ou Mac ?

Sincèrement, c’est vraiment une question de goût. Pour faire du son pur et simple, les deux marques se valent et il n’y a vraiment aucune différence si ce n’est l’interface et le prix. Windows est quand même beaucoup moins cher.

Et dans tous les cas, on te conseille de pimper ton ordinateur avec un écran supplémentaire pour une meilleure visibilité.

Logiciel

Illustration pour DAW, logiciel séquenceur

Il te faudra ensuite un logiciel qui te permettra de recueillir tous tes enregistrements afin de les travailler. C’est ce que l’on appelle un séquenceur, ou bien un DAW (Digital Audio Workstation). Tu en trouveras à tous les niveaux de prix, de 0 à 599€. Tu peux compter 350€ pour un bon DAW complet de qualité. Voici les principaux :

  • Pro Tools est l’un des plus cher, très axé enregistrement et mixage, plutôt pour les ingénieurs du son confirmés, c’est une référence
  • FL Studio, anciennement Fruty Loops est assez réputé chez les beatmakers. Il est en effet très facile d’accès et peu cher, tout comme Ableton qu’on associe parfois en terme de facilité de prise en main
  • Reaper est un séquenceur gratuit avec également une bonne prise en main, tout comme le très connu Garage Band, polyvalent, mais exclusif à Apple, à télécharger gratuitement sur l’Apple Store. Bien qu’il soit extrêmement simple à utiliser et donc accessible à tous, on pourrait lui trouver rapidement quelques limites.
  • Reason et Cubase ont aussi une excellente réputation. Ils sont privilégiés des musiciens live, mais peuvent très bien faire l’affaire pour du studio également.
  • Logic Pro X est très complet, il est exclusif à Apple. Peut-être un peu plus compliqué que les autres à prendre en main, mais très professionnel.

Tous les DAW se valent à peu près, tout dépend de tes envies et préférences d’interface. Ce qu’on peut te conseiller, c’est de les tester en freemium. Ils ont tous une version d’essai, prends le temps de passer quelques jours avec ceux qui t’intéressent le plus pour ensuite être certain d’acheter celui qui te conviendra le mieux. Une fois que tu l’as trouvé et acheté, perfectionne-toi sur cet outil. Tu dois connaître par cœur tous les secrets et raccourcis clavier qui te permettront de gagner un temps fou pendant la création et l’enregistrement et te feront gagner en productivité.

Carte son

Illustration pour carton son SSL2+

Sans carte son, tu ne pourras quasiment rien faire, c’est la base d’une bonne prise de son. C’est inévitable pour tout enregistrement car elle te permet de convertir un signal audio acoustique en un signal numérique que ton DAW pourra interprêté (et vice versa). C’est donc important d’en prendre une bonne, car cela détermine la qualité audio de tes prises de son. On t’en conseille deux.

  • La SSL2+ de chez Solid State Logic, rapport qualité-prix imbattable (298€). De fabrication britannique, les pré-amplis sont de très grandes classes, et le taux d’échantillonnage est de 192kHz/24bits au maximum, ce qui sera parfait pour toutes les livraisons de tes sons aux plateformes de streaming, c’est le standard HQ actuel. Complet et moderne, c’est la carton son de référence du moment. Et en plus de ça elle est transportable 👍
  • La Focusrite Scarlett 2i2 3st generation a également forte réputation et extrêmement répandu. La SSL2+ commence à lui faire de l’ombre, mais Focusrite ne se laisse pas abattre en proposant toujours de la très bonne qualité pour seulement 145€.

Clavier maître

Illustration pour clavier maître Akai MPK Mini MK3

Le clavier maître que l’on appelle aussi contrôleur te permettra de jouer tous les instruments virtuels proposés par ton DAW et ses plugins. Ce sera ton instrument de base, avec lequel tu composera 80% de tes sons. Tu peux choisir un petit clavier à transporter si tu es mobile, ou bien un grand clavier complet, avec ou sans pad, il existe un grand nombre de modèle intéressant. On t’en a encore sélectionné deux.

  • Si tu débutes, que tu ne joues pas de piano et que tu n’as jamais fait de son, tu peux partir sur un modèle petit clavier avec pad. L’avantage des pads c’est que tu peux jouer des batteries de manière assez intuitive, ou balancer des samples facilement. Akai fait ça très bien avec le MPK3 Mini à 99€.

  • Pour ceux qui veulent plus grand, on conseil le Native Instruments Komplete Kontrol A61. Il a, entre autres, de très intéressant qu’il s’intègre avec tous les DAWs sur le marché et qu’il est livré avec des packs de plugins Native Instruments. Avec ses 61 touches et son prix très abordable de 199€, cela en fait une très bonne référence pour n’importe quel beatmaker souhaitant avoir un clavier plus complet.

Si tu n’as aucune base en solfège, on te conseille vraiment de t’y mettre. Pas besoin de devenir un krach, mais connaître les bases que tu peux apprendre en quelques heures sera vraiment un gros plus pour toi et dans ton processus de création. Cela t’ouvrira de nouveaux horizons avec notamment la possibilité d’utiliser un grand clavier. Tu peux par exemple apprendre à jouer de ton clavier MIDI ou de tes pads sur Melodics qui propose des cours ultra interactifs pour apprendre à utiliser des instruments MIDI.

Microphone

Illustration pour microphone AKG P420

Plusieurs sortes de microphone tu devras posséder. Tu découvriras au fil du temps que certain sont plus ou moins adaptés à la voix, d’autres aux instruments, plus ou moins large, etc. Encore une fois, le choix du micro c’est une question de style et c’est certainement l’un des éléments que tu changeras le plus souvent dans ton set-up, toujours à la découverte de nouveaux modèles.

  • Pour les voix, le AKG P420 est idéal. C’est un micro à condensateur à directivité variable et avec un diaphragme large (189€). Il délivre un son chaud et transparent, il est également très précis ce qui permettra également la captation de grands ensembles si l’opportunité se présente. Gardez en tête que les micro à condensateurs (parfois appelés micro statiques) ont une prise de son très sensible. Cela nécessitera d’utiliser une suspension pour éviter de capter les vibrations du sol (livré avec) et très souvent un anti-pop, qui permettra d’atténuer les plosives dans les textes (toute les voyelles “p”, “t”). Ces micros nécessitent une alimentation 48 volts pour fonctionner, pensez à l’activer sur votre carte son quand vous l’utilisez.

  • Pour les instruments, les kicks ou ambiance par exemple, le Sure SM57 est parfait pour sa polyvalence (99€). Il a une prise très droite ce qui ne le rend pas idéal pour la voix, même si c’est le micro préféré de Mick Jagger (qu’il peut se mettre dans la bouche pour chanter comme il aime bien le faire 😂).

Cela peut paraître évident, mais afin d’utiliser ton micro il te faudra également… Un pied de micro ! Nous te conseillons de prendre un pied de micro relativement solide dès le départ. C’est du matériel très manipulé et qui a donc une durée de vie moindre que les autres éléments de ton setup. Les pieds K&M sont réputés pour être très solides et sont un bon investissement.

Casque

Ilustration pour casque Audio Technica ATH-M50X

La plupart du temps, tu travailleras au casque. Cela te permettra de rester focus sur ta musique et de faire abstraction d’éventuels sons externes à ton environnement. Compte environ 100€ pour un bon casque.

On te déconseille fortement toutes les marques connues qui embellissent le son : Bose, Beats by Dre, Sony… On cherche un casque droit, flat pour être le plus efficace au mix.

La meilleure référence de casque pour le mixage est le Beyerdynamic DT-770 Pro. C’est le casque que tu retrouvera chez plein d’autres beatmakers, musiciens et ingé-sons. C’est un casque fermé et dynamique, il te permettra de travailler ton mix avec beaucoup de précision, notamment la spacialisation (placement des sources sonore dans l’espace stéréo).

D’autres marques rivalisent avec le DT-770 et font d’excellents produits aussi, les AudioTechnica sont par exemple très biens : ATH-M50X à 129€ ou moins cher le 20X à 49€ accessible aux plus petits budgets.

Le choix se fait aussi beaucoup au confort. N’hésites pas à aller essayer les casques dans un magasin de home-studio en jouant des musiques que tu connais par coeur sur différents casques pour voir les différences et choisir celui sur lequel tu es le plus à l’aise.

Enceintes de monitoring

Illustration pour enceintes de Monitoring Yamaha HS7

Exactement comme le casque, tes enceintes devront restituer un son droit. Tu devras parfois travailler avec les enceintes pour un avoir un rendu dans l’espace, et cet équipement est absolument capital pour la qualité finale de ton son. Ça sera d’ailleurs l’un des plus gros investissement de ton set. Là aussi, il faut que tu les essayes avant de les choisir. Sache également qu’elles s’achètent à l’unité.

Les Yamaha HS7 à 195€ l’unité (390€ la paire) sont vraiment bien. Tu peux aussi choisir le modèle en dessous les HS5 à 155€ l’unité ou le modèle au-dessus les HS8 à 269€ l’unité. C’est la référence accessible des enceintes monitoring. Et bien entendu, pour du stéréo il faut obligatoirement 2 enceintes.

Beaucoup de beatmakers hésitent entre la gamme HS de Yamaha et les fameuses enceinte KRK Rokit, reconnaissables par leur pavillon jaune. La gamme KRK Rokit est également un très bon choix, mais le rendu sera très différent. Les KRK restituent un son très flatteur, notamment dans les bas. Ce qui est du coup très agréable pour produire, mais qui ne l’est pas forcément pour mixer. Ici, c’est une question de goût, car les prix se valent. Comptez 199€/unité pour les KRK Rokit RP7 G4 (concurrent des HS7).

Connectiques

Illustration pour connectiques Cordial

C’est la base. Arrête d’acheter des câbles premier prix à 2€. Mets un peu plus cher, mais sois sûr de la qualité de tes connectiques USB, Jack, XLR et USB, qui t’éviteront de les changer tous les 3 mois et permettra un transfert de son parfait. Il n’y a rien de plus frustrant que de chercher pendant 1h quel jack de son set-up ne fonctionne plus… Avec Cordial et Neutrik tu peux y aller les yeux fermés !

Au final, ça va me coûter combien ?

En terme de tarif moyen, si tu possèdes déjà un bureau et un ordinateur, compte environ 1500€ pour pour t’équiper au minimum avec du bon matériel qui te permettra de sortir de sons pros diffusables sur les plateformes de streaming. L’addition pourra monter jusqu’à 2500€ si tu choisis du matériel plus haut de gamme.

Quelle stratégie d’achat ?

1500€ à 2500€, ça fait de l’argent. L’idée n’est pas de tout acheter d’un coup ! Un setup de matériel se construit petit à petit, au fur et à mesure que l’on progresse et économise. Vous êtes libre de prioriser vos achats comme bon vous semble, voici notre conseil de priorité :

  1. L’ordinateur (Indispensable, car pour faire de la musique assistée par ordinateur, il faut… Un ordinateur 😄) et votre premier DAW

  2. Le clavier maître

  3. La carte son

  4. Les enceintes puis le casque selon votre budget, place et voisins

  5. Le bureau (en général, en même temps que les enceintes, car il faut bien les poser quelques part)

  6. Le micro, son pied et son câble (après avoir eu le casque, plus pratique pour enregistrer vos voix)

Faites varier les priorités en fonction de vos besoins, envies et du matériel que vous avez au départ. Nous pourrions également rajouter l’achat de plugin à cette liste, mais dans la pratique, ce sont des choses que l’on achète de ci de là et il en existe également beaucoup gratuits.

Dans tous les cas, n’oubliez pas que, hors ordinateur, tout ce matériel n’est que du + et du confort pour vous permettre de faire de la musique. Ne tombez pas dans le piège de vous dire que le matériel fera tout. Ce qui importe, c’est ce que vous faites du matériel et comment vous l’utilisez pour traduire vos inspirations musicales. Donc surtout, priorisez la musique au matériel !

Nos Studiomatics dédiés aux beatmakers

D’ailleurs, chez Studiomatic on a créé des studios avec tout ce beau matos à l’intérieur, à un prix super accessible. Pour en savoir plus et découvrir nos tarifs de location ou de résidence, clique-ici 👈

Illustration pour studio de production Studiomatic

Illustration pour studio de beatmaker Studiomatic

Une fois que tu t’es équipé, que tu as pris en main ton matos et organisé ton set-up, tu vas pouvoir passer à l’étape suivante, sur lesquels on va vite revenir à travers de nouveaux articles. Tu devras t’équiper en banques de sons afin d’avoir un large choix de sample, choisir des plugins pour bonifier ton son, et bien entendu trouver la manière de composer où tu seras à l’aise pour créer à l’infini ! 🔥

Recevez notre newsletter chaque mois.

Nos autres articles pouvant vous intéresser